Quelques clés pour réussir votre projet.

Dialoguer

L’habitat coopératif est une initiative collective. Cette volonté de coopérer n’est pas incompatible avec des points de vue divergents. Mais elle nécessite une convergence de point de vue pour progresser. Tout passe par un bon dialogue et une bonne écoute. Chacun exprime son opinion, ses envies, ses besoins et ses freins clairement. Chacun écoute l’autre attentivement pour entendre ses arguments, ses envies et ses limites avec bienveillance. La décision sera l’aboutissement de ce processus. La volonté collective d’arriver à un accord est un engagement fort qui permet au projet d’avancer.

Participer

Dans un projet d’habitat coopératif, chaque membre du groupe doit se saisir du projet en participant à son avancement et son aboutissement selon ses disponibilités et ses compétences.

Chaque membre doit être en capacité de communiquer sur le projet et de prendre une décision en maîtrisent les termes.

Il est fondamentale que la dynamique du groupe et le travail qui est accompli au sein du collectif ne soit pas entre les mains d’une minorité ni entre les mains des professionnels.

Formaliser

Formaliser la décision sous forme de document approuvé par tous les membres du groupe est un acte essentiel. Cette formalisation permet de s’assurer que chacun à bien compris son contenu et qu’il la valide. Les mots employés dans ces documents doivent être claires, précis et sans ambiguïté.

Trois types de documents qui permettent de formaliser :

La charte : un document synthétique auquel on peut se référer en permanence pour se recentrer sur le projet et ses valeurs.

Le pré-programme : un document de synthèse qui explicite le projet en terme de valeurs, de localisation, de choix de statuts juridique et la définition des espaces affectés aux différents usages. Ce document est à la fois un document qui permet aux membres du groupe d’avoir une vision commune du projet mais aussi à destination des partenaires (collectivité, architectes etc.).

Compte-rendu : après les réunions, il est nécessaire de rédiger le contenu sous forme de compte-rendu ou de relevé de décisions mentionnant la date et l’ordre du jour de la réunion et les participants.