Comme un grondement

Atcoop et l’université Populaire de Bordeaux organisent :

Un festival d’éducation populaire pour parler urbanisme et capitalisme, pour parler montant des loyers comme habitats coopératifs, pour parler de vivre à Saint-Michel, et de la nouvelle loi logement, et des squats, et des habitats jeunes…

L’éducation populaire a pour objectif de faire créer et partager des savoirs critiques.

Tous les enjeux de citoyenneté et de démocratie tournent autour de cette reconnaissance du « tous capables » à créer et partager des savoirs, là où l’institution, de l’école à l’entreprise nous apprend, nous donne des leçons, que l’on reçoit obéissant.

« Comme un grondement » festival d’éducation populaire donne la parole à tous ceux qui œuvrent pour l’autonomie, l’émancipation, et la reconnaissance de tout individu comme une richesse.
Comme élément jamais inutile de la société. Et travaille à leur dignité, à leurs droits, et plus particulièrement dans cette troisième édition à celui de l’habitat, du logement et donc aussi de l’urbanisme.

« Comme un grondement » 2018 entre en ville, faites du bruit !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ LE PROGRAMME ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Lundi 1er octobre — Cinéma UTOPIA Bordeaux
► 18h30 — OUVERTURE DU FESTIVAL : auberge espagnole.
► 20h30 — Projection du documentaire « Mainmise sur les villes » suivi d’un débat.
—————————————————————————————————
Mardi 2 octobre — Zig-Zag-Café
► 19h — Kabaret Politik + Concert.
—————————————————————————————————
Mercredi 3 octobre — La Tencha
► 19h30 — Conférence gesticulée « (Re)cours après tes droits! ».
—————————————————————————————————
Jeudi 4 octobre — Université Bordeaux Victoire
► 19h — Chaire « Contre la spéculation : Habiter, coopérer, autogérer! ».
—————————————————————————————————
Vendredi 5 octobre — Lieu à venir
► 19h — Conférence sur les squats
—————————————————————————————————
Samedi 6 octobre — Marché des Douves
► Toute la journée 10h – 22h
Ateliers – débats- concerts – expo – conférence gesticulée

Journée de Formation : La coopérative est plus qu’un logement !

 

Programme détaillé
9h30 Accueil

10h00-10h10 Présentation de la journée
10h10-10h30 Les participants se font connaissances
10h30-11h45 La Participation dans l’habitat : qu’est ce que cela signifie?
11h45-12h00 pause
12h00-13h15 Le modèle coopératif : histoire et valeurs

13h15-14h30 Pause déjeuner

14h30-15h30 La coopérative d’habitants : constitution (Topo + échanges)
15h30-16h30 La coopérative d’habitants : fonctionnement (Topo + échanges)
16h30-17h00 Bilan de la journée et clôture

 

Présentation :

En Nouvelle Aquitaine comme en France, la spéculation immobilière et l’engorgement du parc de logements sociaux provoquent de graves difficultés d’accès au logement.
S’appuyant sur des initiatives de futures habitant.e.s, la coopérative d’habitants, entre la propriété individuelle et la location, répond en partie à ces enjeux.
En effet, ouvert à toutes et à tous, elle permet aux habitant.e.s de :
– se réapproprier, démocratiquement, les décisions et les responsabilités de l’acte de construire ou de rénover, d’adapter et d’entretenir leur lieu de vie.
– lutter contre le spéculation immobilière en maintenant le prix du logement à sa valeur nominale indexée à IRL.

L’Atelier des coopératives d’habitants (Atcoop) veut favoriser l’émergence de ce nouveau type d’habitat collaboratif, solidaire et écologique en Nouvelle Aquitaine à travers ces 5 actions : sensibilisation, formation, incubation, accompagnement et capitalisation.

 

« Les prix de l’immobilier : la faute à la spéculation, pas au parisiens »

Suite à notre communiqué de presse du 30 octobre ci-dessous, nous étions invité.e.s à La Clé des ondes pour rappeler que les problèmes de logement à Bordeaux sont dus à la spéculation.
Depuis que la ville a été classée comme patrimoine historique de l’UNESCO, elle est devenue incontournable dans le domaine touristique.

Notre intervention est à la 35ème mn de l’émission kaleidoscope du 06 novembre 2017.

Lire la suite

L’humanité parle des coopératives

La troisième voie, entre location et propriété, reste bridée

Mardi, 5 Septembre, 2017 L’Humanité

Quelles améliorations législatives ou réglementaires pour développer les coopératives d’habitants ? Par Thomas Berthet, coprésident d’Habicoop (fédération française des coopératives d’habitants).

Si l’habitat participatif permet d’impliquer les habitants dans la conception et la gestion de leur lieu de vie et de ses espaces partagés, il ne remet souvent pas en cause l’alternative entre propriété et location. Or, la location confère au bailleur des droits qui privent le locataire de certaines libertés, voire favorise la rente, tandis que la propriété permet à un habitant ou à ses héritiers de vendre au plus offrant, sans avoir à consulter les voisins. La coopérative d’habitants offre une solution : on n’y est ni locataire ni propriétaire, au profit d’une simple jouissance, conférée par un contrat coopératif. Les coopérateurs détiennent le capital de la société propriétaire des logements et restent ainsi maîtres des lieux et des prix. Cette originalité permet en outre une large mixité sociale, pérenne.

Lire la suite